Jura Jeunes 4.0

 

Problèmes & envies

« Une grande majorité des membres d'institutions/associations interrogés se sont exprimé-e-s sur les problèmes ou envies des jeunes jurassien-ne-s de 12 à 24 ans »


Parmi les envies, désirs et attentes des jeunes, identifiés par les acteurs jeunesse, certaines réponses se rapprochent de celles données par les jeunes :

L’envie la plus souvent citée renvoie à l’insouciance de la jeunesse avec l’envie d’être heureux et heureuses, d’avoir moins de pression de réussite et plus de temps pour les loisirs, activités et hobbies.

L’envie de sociabilité juvénile se rapproche de l’envie des jeunes d’échanger et de partager avec les ami‑e‑s et de se sentir moins seul-e-s.

L’envie d’autonomie au niveau professionnel, financier et personnel rassemble différents souhaits exprimés par les jeunes telles qu’une plus grande aise financière, mais également la volonté de trouver sa place, sa voie, l’envie de bien faire ou de se sentir utile.

Les besoins fondamentaux affectifs évoquent le besoin de se sentir entouré-e-s et soutenu‑e-s par une famille à l’écoute et des ami-e-s de confiance.

Enfin, les envies de réalisation et participation se rapprochent de celles des jeunes de pouvoir agir, de prendre des responsabilités et de pouvoir participer aux décisions et être écouté-e-s.



Certaines envies révélées par les acteurs jeunesse interrogés n’ont pas été citées par les jeunes :

La sexualité ainsi que l’importance d’Internet et des réseaux sociaux n’ont pas, ou que très peu, été évoquées par les jeunes, hypothétiquement par pudeur ou manque de recul sur la thématique.

 D’autres envies exprimées par les acteurs jeunesse témoignent plutôt d’une projection des adultes sur les besoins des jeunes, comme par exemple l’envie d’avoir un bon salaire une situation stable ou encore d’avoir accès à plus de prévention.

Enfin, certaines envies évoquées par les acteurs jeunesse font état de jugements sur les jeunes de la part des adultes tels que le temps passé sur Internet et les réseaux sociaux, l’importance de l’image afin d’être « bien vu par les pairs » et leur fainéantise qui les pousse à « obtenir le plus possible avec le moindre effort », « veulent rien faire ou comprendre », etc.


Selon les membres d'institutions/associations de loisirs interrogé-e-s, les jeunes jurassien-ne-s sont confronté-e-s aux dangers liés à l’utilisation des réseaux sociaux, à la consommation de substances psychotropes et à la violence physique et verbale.

Ils et elles évoquent également les difficultés dues aux perspectives scolaires et professionnelles, à l’intégration dans un groupe, à concilier vie scolaire et loisirs. Ils et elles mentionnent enfin les problèmes familiaux et ceux liés à la sexualité et à l’argent.